Par un autre regard, une autre voie, DS RESEARCH associe innovation, spécialisation et expertise.
 
Toute l’équipe n’a de cesse la recherche de la vérité sur ce que peut être la collaboration professionnelle gagnante. C’est ainsi que la démarche auprès du professionnel sera identique à celle qui est pratiquée avec l’entreprise : une relation de confiance en étant au cœur des enjeux des organisations et des Hommes, tout en gardant la hauteur de vue nécessaire.
 
Dans cet objectif, DS Process® est une méthode innovante, rationnelle et éthique. DS RESEARCH s’applique à la mettre en œuvre avec conviction et engagement.
 
Brigitte DOURS - President

 

Etre conseil en ressources humaines nous engage sans répit dans une démarche humaniste et performante. Dans cette quête de connaissance des êtres humains, c’est avec passion que DS RESEARCH souhaite apporter une pensée nouvelle et un savoir-faire hors du commun.

C’est ainsi qu’au-delà de l’activité de conseil pour les entreprises, un travail de recherche et de développement en sciences humaines est actuellement mis en place dans l’objectif d’améliorer les relations des hommes avec leur environnement professionnel. Les êtres humains et leurs interactions sont complexes et DS RESEARCH n’a de cesse de vouloir les comprendre par une voie originale.

 

Les techniques professionnelles évoluent, les niveaux de formation sont de plus en plus approfondis, les échanges sont de l’ordre de la planète et, par anticipation, DS RESEARCH a l’ambition d’accompagner l’être humain dans ce contexte en perpétuel mouvement. Qu’attend-on pour être innovant dans la connaissance de « l’homme professionnel » ? DS RESEARCH a décidé de se lancer ce défi et d’apporter des moyens totalement inédits centrés sur l’analyse et la compréhension des situations afin d’apporter à court et/ou moyen termes des solutions opérationnelles.

 

Pour cela, interrogeons-nous, anticipons, prenons des initiatives, soyons créatifs pour faire en sorte que le monde du travail soit une réelle aventure humaine que ce soit dans une dimension individuelle comme collective. L’être humain est exploré suivant différents aspects, notamment par la médecine du travail mais un «objet biologique »  est peu, voir pas du tout, travaillé au sein des services  de ressources humaines, il s’agit du langage. L’étude de la structure du langage peut nous aider à mieux comprendre l’intelligence humaine telle est depuis plus de 40 ans, la conviction de N. Chomsky (1) qui défend le point de vue selon lequel la connaissance du langage est interne au cerveau humain. N. Chomsky (2) rappelle que le langage est un système d’expression de la pensée avant d’être un système de communication. Il(3) pose les questions essentielles : dans quelle mesure la recherche et la spéculation sur la nature du langage éclairent-elles les principes mentaux humains ? ou comment la linguistique donne-t-elle des clés pour comprendre les mécanismes de la pensée ? Force est de constater qu’aujourd’hui, tout reste à découvrir ou presque.

 

Déjà, Socrate (4), philosophe grec du Vème siècle av. J.-C. prétendait découvrir la vérité par le dialogue. Il est le philosophe qui a ouvert l’histoire de la philosophie occidentale. Par la suite, Platon (5) développait l’idée de la rhétorique ou l’art de savoir parler en utilisant la raison. C’est l’art de bien utiliser la parole, et de pousser à l’extrême la fonction première de la parole : donner du sens aux choses. Le langage apparaît par le biais de la rhétorique comme un élément important des rapports sociaux car c’est le langage qui permet la transmission d’informations des plus basiques aux plus complexes.

 

Pour Aristote (6) comme d’autres philosophes, le langage était une particularité humaine. Aristote a fondé ainsi la rhétorique comme étant une science oratoire autonome de la philosophie. La rhétorique a été ensuite très peu utilisée jusqu’à la Renaissance où la poétique la fera ressusciter.

 

Les humanistes ont été les premiers à réhabiliter l’art oratoire. Plus tard au XXème siècle, dans la lignée de Platon, Alain (7), philosophe, soulignera la puissance du langage. Tout ceci part d’un constat fondamental pour formuler ses pensées, il a fallu utiliser le langage comme moyen.

 

La matière langagière nous donne un champ vaste et riche à élucider. Cette connaissance pourra nous donner sans aucun doute la possibilité d’élaborer des solutions des plus innovantes et pertinentes. C’est ainsi que DS RESEARCH, Centre de Recherche en Sciences Humaines qui a pour objet d’apporter des leviers d’actions pour améliorer la performance des relations et des échanges des Hommes au sein de l’entreprise, focalise ses travaux à ce jour sur les Sciences du Langage.

 

 

(1) " Nouveaux horizons dans l’étude du langage et de l’esprit " (2000) N. Chomsky
(2) " Sur la nature et le langage " (2011) N. Chomsky
(3) " Le langage et la pensée " (1967) N. Chomsky
(4) Socrate 469-399 av. J.-C. Athènes Grèce
(5) Platon 427-347 av. J.-C. Athènes Grèce
(6) Aristote 348-322 av. J.-C.
(7) Alain, Philosophe, 1868-1951